Mardi, 17h et quelques, après un de ces rares cours qui m’ont intéressé dans mon Ecole, j’ouvre mon ordinateur comme les milliers de jeunes de mon âge. Protocole quotidien : Check ma boite e-mail (Rien d’intéressant BOF, que des messages futiles), je consulte mon Accueil Twitter, normal ; On parle de tout et de rien, de la musique à la politique passant par des trucs d’amoureux auxquels je n’ai jamais cru. L’énorme déception, c’est quand je tombe sur mon accueil Facebook : Tout le monde est devenu des amoureux, des optimistes, des conseillers psychologiques, des bienfaiteurs. Bref, nous sommes le 12/12/12.

Non sérieusement, qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tout cet acharnement envers une date, ou plutôt deux simples chiffres qui se répètent trois fois. Personne ne nie que c’est beau à voir, que ce sont des moments que l’on ne vivra plus jamais (à part si vous comptez mourir après 89 ans !) Bizarrement tout le monde s’est transformé en jeunes adolescents qui saisissent la moindre occasion pour des statuts Facebook BANALS.
Je mentionnerai toutefois deux problèmes : Le premier, c’est que mes amis Facebook non-Marocains, s’en battent royalement les reins. Sachant que ce sont eux les plus concernés par LEUR calendrier Grégorien. Je parie qu’à cet instant même, il y a des centaines voire des milliers de Grégoriens qui ne savent même pas la date d’aujourd’hui, ni celle de demain… Et le petit derrière l’écran se dit : « Tiens, même ici au Maroc on ne retient pas la date. » Oui, répondrai-je, on ne retient plus les dates depuis la belle époque ou l’enseignante désigne le premier de la classe pour le noter ! Mais NON, on retient cette date-là, pourquoi ?

Le deuxième, sans doute le plus perceptible : Est-ce que bon sang, nous les Marocains manquons de sujet à discuter ? Est-ce que la crise politique a l’Egypte, ou les boucheries Assadiennes, ou les célèbres Dictons Benkiraniens ou même le Tramway de Casa (Plus ou moins...) ne feront pas de sujets à discuter ? Pourquoi, Ô Dieu, nous nous acharnons sur tout ce qu’il nous n’appartient pas et qui nous appartiendra JAMAIS, pour en faire des scènes et histoires que l’on oubliera le 13/12 ?

Vois-tu cher Lecteur, le problème pour moi ne réside pas dans la date elle-même, mais surtout dans les centres d’intérêt de la plupart des Facebookers Marocains… Au lieu de parler de système éducatif, il préfère parler du record de buts de Messi. Au lieu de parler de Moyen-Orient, il partage des photos de Suédoises sous prétexte qu’il se meurt ici au Maroc. Au lieu de parler de ce qu’un an de gouvernement a donné comme fruit, il préfère partager des statuts « 12/12/12 »...

Mon cher Frère,
Même en Espagne, le nombre de buts de Messi a peu d’importance face à la crise économique. Une Suédoise ne succombera pas à ton charme tout simplement parce que les Suédois sont plus beaux (Personnellement je préfère les brunes, donc j’allais compatir si tu parlais de Brésiliennes ! )

Même en Europe, en Amérique et partout au Monde, le 12/12/12 n’est rien d’autre qu’une simple date, tout comme le 5 Avril ou le 31 Février… (OK, il n’y a pas de 31 Février).

Mon cher Frère,
Viendra un jour où tu verras ton fils foutre des conneries plus stupides que les tiennes, ne le gronde pas par pitié car ça ne servira à rien : Il te ressemblera surement tant que les futilités sont ton seul centre d’intérêt. Ne disait-on pas Jadis, "Tel père tel fils ?"



Ayoub.A, le 12/12/12